Etiopathe ou ostéopathe ou chiropracteur ou kinésithérapeute ?

Etiopathe ou ostéopathe, chiropracteur ou kinésithérapeute : quelles différences ?

Même une fois qu’on a compris ce qu’est l’étiopathie, il est souvent difficile de faire la différence entre étiopathe, ostéopathe, chiropracteur ou kinésithérapeute en tant que patient. Ce qu’on sait à première vue c’est qu’il s’agit de quatre thérapies manuelles, certaines plus connues et plus communes que d’autres.

Pourquoi certaines sont plus connues que les autres ? Quelle est la différence entre étiopathe, ostéopathe, chiropracteur et kinésithérapeute ?

Je m’appelle Benjamin Cirille, je suis étiopathe près de Paris et je vais tenter de vous expliquer ces différences de la manière la plus simple, la plus neutre et la plus précise possible. En évitant le jargon médical trop compliqué, et en m’appuyant sur des sources.

J’aborderai les différences entre étiopathe et ostéopathe, étiopathe et chiropracteur, étiopathe et kinésithérapeute. Il vous sera ensuite très aisé de faire la différence entre les quatre thérapies les unes par rapport aux autres.

différence étiopathe ostéopathe chiropracteur

Etiopathe ou ostéopathe ? Quelles différences entre étiopathie et ostéopathie ?

différence ostéopathe étiopathe

Il est très difficile de faire une définition précise de l’ostéopathie. Les différences de pratique étant nombreuses au sein même de cette profession. En effet, les formations dans les 74 écoles d’ostéopathie en France sont toutes différentes, variant de quelques mois à 5 ans d’études. Cela aboutit à des ostéopathes aux modes de raisonnement différents, et à presque autant d’ostéopathies différentes qu’il existe d’écoles (énergétique, fascia-thérapie, psycho-cognitif, crânien, structurel, viscéral, émotionnel,…).
C’est pourquoi vous pourriez consulter deux ostéopathes qui pratiquent dans une même maison médicale et qui vous feraient des choses totalement différentes l’un par rapport à l’autre.

Certains ostéopathes se rapprochent un peu plus de l’étiopathie dans la pratique mais aucun n’a la même formation, ni le même raisonnement qu’un étiopathe. Il s’agira donc d’établir la différence par rapport aux ostéopathes qui se rapprochent le plus des étiopathes :

Le raisonnement

La principale différence entre étiopathie et ostéopathie réside dans le raisonnement

En ostéopathie c’est principalement la palpation qui va orienter le diagnostic et donc le traitement. L’analyse de l’ostéopathe s’appuie sur sa propre perception du patient. Il ressent les choses sous ses doigts, teste la mobilité de toutes les zones du corps et observe l’asymétrie du patient pour faire son diagnostic. Selon l’OMS “l’ostéopathie repose sur l’utilisation du contact manuel pour le diagnostic et le traitement.” C’est le “bilan” ostéopathique.

L’étiopathe se base principalement sur les faits cliniques (les symptômes) présentés par le patient. Son diagnostic s’établit à la suite de l’analyse poussée et causale des symptômes du patient. Encore assis au bureau, l’étiopathe a effectué 90% de son diagnostic par les questions qu’il pose sans avoir encore touché le patient.

La subjectivité dans le diagnostic étiopathique s’en voit donc réduite.
Le diagnostic de l’étiopathe, à l’image de celui d’un médecin, est principalement clinique. Celui de l’ostéopathe est principalement palpatoire. 
De ce fait, l’étiopathe ne manipulera pas au même endroit ou suivra un autre protocole que l’ostéopathe. Les résultats seront donc différents.

 

La conception de la cause d’une pathologie n’est pas la même. Un étiopathe vous l’expliquera par l’anatomie, la clinique (étude des manifestations des pathologies) et la physiologie uniquement. Non par votre mode de vie, votre asymétrie, votre posture, votre stress, votre activité,… ce qui est le cas de l’ostéopathie qui prend surtout ces facteurs en compte lorsqu’il s’agit d’établir la cause. Selon l’OMS toujours : “l’ostéopathie prend en compte les relations entre le corps, l’esprit, la raison, la santé et la maladie.”

Le traitement

Un étiopathe manipule beaucoup moins qu’un ostéopathe dans une même séance. Il met l’accent sur le traitement précis de la cause pour que l’efficacité soit optimale.
L’ostéopathe a une approche plus globale et essaye de tout “remettre en place”.  Selon la norme Européenne : “l’ostéopathie favorise une approche globale de la personne pour tout ce qui concerne la santé, principalement par le biais d’un traitement manuel.”

 

Il existe une unicité du travail en étiopathie dans le raisonnement et les techniques. Ceci s’oppose aux disparités qu’on retrouve en ostéopathie. Aucun étiopathe ne travaille avec des ventouses, des aiguilles ou n’use de magnétisme par exemple, ce qui est le cas de certains ostéopathes. Des ostéopathes manipulent, d’autres apposent leurs mains sur le patient, certains ne font que des massages crâniens, etc.

 

L'objectif d'une séance

Le but d’une séance n’est pas le même entre une séance d’étiopathie et une séance d’ostéopathie.

En étiopathie, on consulte pour du curatif : on vient avec une problématique donnée (douleur ou trouble) dans le but que ce problème disparaisse.
L’étiopathe est spécialisé dans le traitement curatif. Le traitement est terminé lorsque les symptômes du patient ont disparu et on juge un étiopathe à son efficacité.

Il n’y a pas de prévention en étiopathie car on considère qu’un corps qui ne fait pas mal ou ne dysfonctionne pas est un corps qui ne nécessite pas d’acte thérapeutique.

En ostéopathie, on consulte soit pour du curatif soit pour de la prévention.
La prévention est lorsque tout va bien et qu’on consulte pour vérifier si quelque chose ne va pas, ou pour éviter une douleur dans un avenir proche. Ce sont les séances dites “check-up”.

Certains diront que comme pour une voiture, il est évident de devoir aller tous les ans faire sa vidange même quand tout va bien.

D’autres diront qu’il serait aberrant de prendre un médicament alors que tout va bien (une manipulation étant un acte thérapeutique au même titre qu’un médicament).

Alors stratégie marketing ou réelle nécessité ? Vous êtes libres d’avoir votre propre avis sur la question et de choisir ce qui correspond le mieux à votre philosophie.

Etiopathe ou chiropracteur ? Quelles sont les différences entre étiopathie et chiropraxie ?

Il existe un unique pôle de chiropraxie en France qui forme tous les étudiants de la même manière, en 5 ans. Il existe donc une unicité entre les chiropracteurs à l’échelle nationale et internationale, comme en étiopathie.
Les différences entre l’étiopathie et la chiropraxie en restent pour autant nombreuses :

Le champ d'action

Le champ d’action d’un étiopathe est plus large que celui d’un chiropracteur. L’étiopathie traite les pathologies orthopédiques, ORL, digestives, respiratoires, gynécologiques et urinaires (entre autres).
La chiropraxie se limite aux atteintes orthopédiques (colonne vertébrale et membres).

différence chiropracteur étiopathe

Le raisonnement

[Les citations ci-dessous sont extraites des sites internet de plusieurs chiropracteurs]

La définition de la cause n’est pas du tout la même bien que les termes employés dans les deux thérapies prêtent à confusion :

Quand l’étiopathe parle de système nerveux, il en parle au sens purement scientifique et anatomique du terme.
L’étiopathe parle souvent de nerf rachidien : constitué d’une branche motrice et d’une branche sensitive, prenant son origine de la moelle épinière et innervant un ensemble de structures pour en assurer la fonction.
[Voici une courte vidéo qui permet de visualiser très simplement ce qu’est un nerf rachidien].

Quand le chiropracteur parle de système nerveux, il en parle également au sens philosophique du terme, dans sa globalité : « l’ajustement chiropratique permet de libérer les interférences au sein du système nerveux, interférences dues à un stress émotionnel, physico-chimique ou postural ». On parle en chiropraxie d’ « harmonisation du système nerveux dans sa globalité après le traitement », de « rééquilibre nerveux du corps ».
Cette différence de terminologie peut paraître anodine mais son importance dans la différence de diagnostic est énorme.

L’étiopathe ne parle pas de nerfs comme cela est employé dans les expressions « avoir les nerfs en pelote » ou « faire une crise de nerfs » mais uniquement dans le sens neurologique du terme. Et la cause des pathologies s’expliquera seulement dans ce sens-là.

C’est pourquoi, en étiopathie, nous n’expliquons jamais la cause d’une pathologie par le stress, la perte d’un proche, l’ambiance familiale ou les conditions de travail, comme c’est le cas en chiropraxie. Nous avons conscience que ce sont des facteurs qui peuvent aggraver un état pathologique déjà présent, mais nous considérons que ça ne justifie pas pourquoi depuis 2 mois c’est votre bras qui vous fait souffrir précisément à droite et à l’arrière.

Les autres différences

Pour le reste, les différences entre l’étiopathie et la chiropraxie sont sensiblement les mêmes qu’entre l’étiopathie et l’ostéopathie.

Ce sont également les tests et la palpation qui vont orienter principalement le diagnostic chiropratique, ce qui n’est pas le cas en étiopathie.

Le nombre de manipulations dans une même séance de chiropraxie, où l’approche est globale, sera également plus élevé que dans une séance d’étiopathie où l’approche est plus précise.

L’objectif d’une séance en chiropraxie est également différent par rapport à l’étiopathie. Les séances de prévention en chiropraxie correspondent à une grande partie des consultations. L’étiopathie est spécialisée dans le curatif.

Etiopathe ou kinésithérapeute ? Les différences entre étiopathie et kinésithérapie.

différence kiné étiopathe

La pratique

La masso-kinésithérapie comme son nom complet l’indique, consiste à appliquer des massages et donner du mouvement (kiné signifiant mouvement) aux tissus du corps humain.

La formation en 4 ans (3 ans avant 2016) d’un kinésithérapeute est très axée sur la rééducation. Ensuite, des formations très diverses, de quelques jours ou semaines, existent pour compléter la formation classique. C’est pourquoi les méthodes de travail diffèrent tant d’un kinésithérapeute à l’autre. Si bien que les patients sont souvent à la recherche du « bon kinésithérapeute ».

C’est donc après ces formations que certains kinésithérapeutes se tournent vers l’énergétique, la manipulation articulaire, l’utilisation de ventouses, d’aiguilles, obtiennent le nom de « kinésithérapeute-ostéopathe », etc. 

La kinésithérapie, totalement intégrée dans la médecine conventionnelle, se veut symptomatique dans son traitement, là où l’étiopathie se veut causale. L’application d’électrochocs, de massages ou d’étirements en kinésithérapie se concentre sur le traitement du symptôme. 
Ceci peut s’avérer complémentaire avec le travail d’un étiopathe dans certaines atteintes, mais constitue une différence significative entre les deux approches.

Le nombre de séances

Le nombre de séances nécessaires à l’obtention d’un résultat en kinésithérapie est très supérieur à l’étiopathie. Il n’est pas rare d’effectuer plus d’une vingtaine de séances de kinésithérapie pour une même pathologie. En étiopathie il faudra compter 1 à 3 séances pour les pathologies récentes et 3 à 6 séances pour des pathologies installées depuis plusieurs années. Mais la sécurité sociale rembourse la kinésithérapie, ce qui n’est pas le cas des autres pratiques citées précédemment, seulement prises en charge par les mutuelles.

Et la médecine générale dans tout ça ?

 

Le médecin généraliste a trois rôles principaux :

-Le diagnostic
-L’ordonnance d’un traitement médicamenteux ou d’une imagerie
-La réorientation vers un autre professionnel de santé.

Cette troisième fonction est souvent protocolaire et automatisée : rhumatologue et/ou kinésithérapeute pour les pathologies orthopédiques ; gastro-entérologue pour les pathologies digestives ; urologue pour les pathologies urinaires, etc.

 

Le médecin généraliste a un rôle primordial car c’est lui le premier à diriger le patient. Il est important en tant que patient de connaître les spécialités des thérapeutes qui vous entourent et de comprendre pourquoi on vous envoie chez tel ou tel thérapeute, pourquoi on vous prescrit tel ou tel traitement. Comme tout thérapeute, le médecin peut faire des erreurs de diagnostic, de traitement ou de réorientation. 

différence ostéo étio

Quid des doubles formations ?

Il existe des kinésithérapeutes-ostéopathes, des médecins-chiropracteurs, des ostéopathes-étiopathes. Qu’est-ce que cela signifie ? On aurait tendance à penser aux premiers abords que c’est gage de qualité, que ces thérapeutes ont un double savoir faire. En réalité, il faut se méfier des doubles formations.

Les formations de chiropraxie et les plus longues d’ostéopathie durent 5 ans. La formation d’étiopathie dure 6 ans. Lorsqu’on est médecin ou kinésithérapeute, il est possible d’obtenir ces doubles titres suite à des formations très courtes, de quelques semaines. Il est évident qu’on ne devient pas ostéopathe en quelques weekends comme il serait aberrent de se décréter médecin suite à une formation d’un an.

Lorsqu’on est étiopathe ou chiropracteur, on peut également payer pour obtenir le titre d’ostéopathe en plus de celui d’étiopathe ou de chiropracteur. L’inverse est en revanche impossible.

Il existe de rares cas où un individu a suivi, par exemple, la formation en 3 ans de kinésithérapie puis celle d’étiopathie en 6 ans pour un total de 9 ans d’études mais ce n’est clairement pas la majorité des thérapeutes qui affichent leurs doubles diplômes.

Je ne pourrais que vous conseiller d’aller voir un kinésithérapeute pour faire de la kinésithérapie, un vrai ostéopathe si vous voulez faire de l’ostéopathie, un chiropracteur si vous êtes intéressés par une séance de chiropraxie et un vrai étiopathe pour des séances d’étiopathie. Avec les doubles diplômes on ne sait jamais quelle est la réelle formation du thérapeute, et c’est souvent dans le but d’attirer plus de patients.

Pour ce qui est des étiopathes, le nom n’étant pas protégé, tout thérapeute peut se décréter facilement étiopathe. L’inscription de l’étiopathe au Registre National des Etiopathes est le seul gage de la formation du thérapeute en 6 ans dans une des 4 facultés d’étiopathie de France. Vous pouvez vérifier si votre étiopathe est bien référencé ici.

J’espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre les réelles capacités d’un kinésithérapeute, d’un étiopathe, d’un chiropracteur ou d’un ostéopathe pour que vous soyez en mesure de savoir si vous êtes au meilleur endroit ou non.

Laisser un commentaire

Fermer le menu